samedi 17 avril 2021

Louis Marin : Événements de contemporanéité et autres écrits sur l'art au XXe siècle

 Presses du réel - Avril 2021


Connu pour ses recherches sur les pouvoirs de l'image à l'âge classique et la figurabilité du mystère dans la peinture chrétienne, Louis Marin s'est aussi et passionnément intéressé à la culture visuelle de son temps. Le présent recueil met à disposition l'essentiel des contributions de l'auteur à la pensée de l'art au XXe siècle, jusque-là dispersées et souvent difficilement accessibles. Le trait de leur conjonction n'est cependant pas de simple pertinence chronologique, il réside plus profondément dans une exploration des « événements de contemporanéité », à la faveur desquels les images du présent et du passé entrent dans une « communauté temporelle ». À cet égard, l'art moderne et contemporain, loin de désigner le moment d'une crise dans le système de la représentation longuement étudié par Louis Marin, devient plutôt le lieu de son analyse, comme il en révèle les dynamiques figurales « entre forme et forces, entre visible et visuel, entre figurativité et figurabilité ». C'est en lisant Rembrandt à travers De Kooning et réciproquement, en repérant dans la cartographie de Disneyland les transformations de l'Utopia de Thomas More, c'est en concevant la matérialité de la peinture de Klee comme une origine a-chronologique, c'est en empruntant bien d'autres trajectoires du regard et des signes, que nous sommes appelés par Louis Marin à un voyage dans une histoire de « co-temporalités » inattendues, ce qu'il nomme ici « logique indéterministe de l'histoire de l'art ».

acheter ce livre


L’enseignement philosophique 2021/2 (71e Année) : varia

 Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public - Avril 2021


Page 3 à 7 : Nicolas Franck - « Je travaillerai l’année prochaine sur la liberté de circulation ou, peut-être, sur la censure d’Internet en Chine » | Page 9 à 21 : Philippe Perrot - Sincérité, existence et vérité | Page 23 à 33 : Dimitri Desurmon - Le Tractatus logico-philosophicus ou la défaite de la philosophie apophantique | Page 35 à 45 : Jean-François Riaux - De la culpabilité, de la responsabilité et de l’amour | Page 47 à 71 : Mélanie Petit - Le fil d’Antigone | Page 73 à 81 : Thierry Viana - L’autorité de la parole.

acheter ce livre



Mathias Mathias Pessiglione : Les Vacances de Momo Sapiens. Notre cerveau, entre raison et déraison

 Odile Jacob - Avril 2021


Rationnel, le cerveau d’Homo sapiens ? Il ne manque pas de le faire savoir, quand il analyse à froid ses décisions. Mais sur le coup, quand il doit faire un choix, c’est une autre histoire : le cerveau qui décide ne paraît pas si sage ! Il se laisse conditionner par l’habitude, envahir par les impulsions, diriger par les autres… Bref, il semble moins rationnel dans ses décisions pratiques que dans ses réflexions théoriques. À moins que ce ne soit le contraire ?
Le cerveau reste un grand incompris. Peut-être, après tout, fait-il les bons choix sans qu’on s’en rende compte. Peut-être faut-il admettre ce paradoxe étonnant : le cerveau a ses raisons que la raison ne connaît pas ! C’est le paradoxe exploré dans ce livre, à la lumière des sciences actuelles de la décision, où se rencontrent l’économie, la psychologie et les neurosciences.

Mathias Pessiglione est directeur de recherches à l’Inserm. Biologiste et psychologue, spécialiste des mécanismes cérébraux qui motivent le comportement dans les situations normales et pathologiques, il dirige actuellement une équipe de recherches en neurosciences cognitives à l’Institut du cerveau à Paris.

acheter ce livre

Christine Berberich (dir.) : Trauma & Memory. The Holocaust in Contemporary Culture

 Routledge - Avril 2021


Over the past decades, the memory of the Holocaust has not only become a common cultural consciousness but also a cultural property shared by people all over the world. This collection brings together academics, critics and creative practitioners from the fields of Holocaust Studies, Literature, History, Media Studies, Creative Writing and German Studies to discuss contemporary trends in Holocaust commemoration and representation in literature, film, TV, the entertainment industry and social media.
The essays in this trans-disciplinary collection debate how contemporary culture engages with the legacy of the Holocaust now that, 75 years on from the end of the Second World War, the number of actual survivors is dwindling. It engages with ongoing cultural debates in Holocaust Studies that have seen a development from, largely, testimonial presentations of the Holocaust to more fictional narratives both in literature and film. In addition to a number of chapters focusing in particular on literary trends in Holocaust representation, the collection also assesses other forms of cultural production surrounding the Holocaust, ranging from recent official memorialisation in Germany to Holocaust presentation in film, computer games and social media. The collection also highlights the contributions by creative practitioners such as writers and performers who use drama and the traditional art of storytelling in order to keep memories alive and pass them on to new generations.
The chapters in this book were originally published as a special issue of Holocaust Studies: A Journal of Culture and History.

acheter ce livre

Geneviève Gavignaud-Fontaine : Saint Thomas d'Aquin et la volonté de justice. Actualité du questionnement philosophique

 L'Harmattan - Avril 2021


Economie globalisée, sociétés ébranlées... Cet ouvrage sur la pensée de Thomas d'Aquin s'inscrit dans l'actualité. La première partie retrace son cheminement intellectuel et spirituel, soulignant la spécificité de la méthode et de la pensée thomasiennes. Questionner le réel pour le comprendre, passer outre les apparences du monde présent, c'est travailler à connaître l'essence des choses. À partir de la conception thomiste de la justice (volonté vertueuse), la deuxième partie analyse les causes profondes des faits dont les conséquences minent les sociétés, puis explique pourquoi les propositions intellectuelles et programmes actuels politiques échouent à faire obstacle aux injustices de ce siècle.

Geneviève Gavignaud-Fontaine est agrégée d'histoire, docteur ès lettres et sciences humaines de l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, professeur émérite de l'Université de Montpellier III.

acheter ce livre


Philippe Fleury : Fin de l'histoire, fin de la géographie

 L'Harmattan - Avril 2021


Les discours sur la fin de l'histoire, dominants à la fin du siècle dernier, ont laissé place aux discours marquants la fin de la géographie, à l'urgence climatique et à l'effondrement. Ces considérations s'enracinent dans l'histoire de la philosophie, chez Montesquieu en particulier. La mondialisation et les multiples crises (économique, sociale, politique et sanitaire) que nous traversons, nous imposent un nouveau questionnement pour nous resituer historiquement et géographiquement ; ces deux dimensions étant, de plus, inséparables. La géographie conceptualisant l'espace rend intelligible la temporalité historique. Peut-on pour autant entériner la fin de l'histoire ou de la géographie, la contraction d'un monde englouti par les nouvelles technologies et les moyens de communication instantanés ?

Philippe Fleury est professeur de philosophie au Lycée Daudet à Nîmes. Agrégé de philosophie et docteur, ses recherches portent sur la philosophie de l'histoire et la philosophie politique.

acheter ce livre

vendredi 16 avril 2021

Christine Leroy : Phénoménologie de la danse. De la chair à l'éthique

 Hermann - Avril 2021


Cette enquête repose sur l’étude du phénomène d’empathie kinesthésique en danse-théâtre, pour en révéler les enjeux éthiques. La contagion émotionnelle, kinesthésique et gravitaire, à l’œuvre en danse, entre les performeurs en scène et les spectateurs, est décrite au prisme de la phénoménologie de l’intentionnalité et des concepts merleau-pontiens de « chair » et d’entrelacs synesthésique. Le premier temps de cet essai explore la nature proprioceptive et charnelle du ressenti du spectateur pour ce qui meut l’interprète sur scène. Le deuxième temps fonde l’aperception empathique d’autrui sur le corps-vécu, afin d’attester de l’ancrage charnel de l’éthique et du souci d’autrui. L’objectif de cet essai est de mettre en évidence le pouvoir de soin-care des pratiques chorégraphiques par le jeu avec la gravité, ce qu’initie le troisième temps ; un tel « soin » étant à entendre au sens éthique plutôt que thérapeutique.

Christine Leroy, agrégée de philosophie et docteure en esthétique, est chercheuse en phénoménologie. Elle est notamment l’autrice de La Phénoménologie (2018).

acheter ce livre

Giancarlo Consonni : La Beauté civile. Splendeur et crise de la ville

 Conférence - Avril 2021


Jamais, dans l’histoire, on n’a construit autant que de l’après-guerre à aujourd’hui, et même que de 1955 à nos jours ; et jamais on n’a produit autant de laideur. Alors que la recherche de la beauté pour les corps, le vêtement, les objets, souvent sous forme d’injonctions distillées par toutes les propagandes de la mode, de l’image de soi, du design, accordées au rythme d’une consommation industrielle à la fois et paradoxalement standardisée et vécue comme individuelle, devenait un trait distinctif de l’époque où nous vivons, le visage du monde a subi un enlaidissement puissant au point de sembler, dans l’ordre civil comme dans l’ordre écologique, presque irrémédiable. Les villes, tout particulièrement, en ont souffert ― devenant souvent non seulement les symptômes, mais les causes du mal qui les affecte. « Beauté », « laideur » : c’est très sciemment, et parfois de façon polémique, que Giancarlo Consonni reprend ici les notions mêmes sur lesquelles la modernité, singulièrement tardive, a jeté la suspicion, les reléguant dans un passé révolu, et dans ce qu’elle baptisait du nom d’idéologie, comme telle prétendument dépassée pour laisser place ardemment à un autre rapport aux choses et à l’espace dont nous mesurons aujourd’hui le résultat. L’auteur, afin d’éviter la critique si prévisible et convenue de ces notions, devenue un véritable pont aux ânes, prend soin d’adjoindre le qualificatif de « civil », appelé non seulement par le sujet qu’il traite, la ville, mais par une tradition philosophique et juridique très vivante en Italie depuis Vico. Deux questions parcourent les textes formant la matière de ce livre : quels sont les secrets de la beauté urbaine que nous avons héritée de l’histoire et d’où prend-elle naissance ? Quelles sont les causes d’une si vaste extension de la laideur ?

acheter ce livre


Furio Jesi : Culture de droite

 Tempête - Avril 2021


Qu'est-ce que la culture de droite ? Furio Jesi consacre les études ici réunies à l'analyse des matrices souterraines, du langage et des manifestations des « idées sans mots » de la culture de droite du dix-neuvième siècle , ce faisant il démasque les lieux communs, les formules et les mots d'ordres qui font allusion à un noyau mythique : les principes récurrents de Tradition, Passé, Race, Origine, Sacré. Dans cette perspective, l'auteur enquête sur les appareils linguistiques et iconographiques qui sous-tendent le néo-fascisme, le nazisme et le racisme , et sur les matériaux mythologiques manipulés par la propagande politique de droite pour légitimer son pouvoir et l'ordre social dominant.

acheter ce livre


Guy Debord : Marx. Hegel

 L'échappée - Avril 2021


La lecture de Marx et Hegel fut déterminante dans le processus de réflexion ayant mené à l’écriture de La Société du spectacle. Guy Debord, s’il s’inscrivait dans la tradition de la pensée marxienne, n’était pourtant ni marxiste, ni hégélien. Mais il a trouvé chez ces philosophes deux formes de pensée radicales qui répondaient pleinement à ses préoccupations. À l’instar du système théorique de Hegel capable d’appréhender dans un seul mouvement tout ce qui gouverne l’existence humaine, il s’est attaché à produire une analyse de la société marchande qui s’applique à l’ensemble de son mode de fonctionnement. Quant à Marx et son entourage, leur parcours et leurs idées constituent pour lui un modèle pour l’organisation de l’activité politique et révolutionnaire de l’Internationale situationniste. Néanmoins, les spécificités de chaque auteur, et l’existence de deux dossiers de fiches de lecture bien distincts dans les archives de Guy Debord, ont été respectées dans ce volume constitué de deux parties : la première consacrée à Marx, la seconde à Hegel, l’une et l’autre faisant l’objet d’une postface revenant sur les apports précis de chacun à son œuvre.

acheter ce livre


Joseph de Maistre : Du Pape

 Classiques Garnier - 2021


Dès 1796, dans les Considérations sur la France, Joseph de Maistre posait la religion chrétienne et la Providence comme fondements de sa pensée politique. Pour le théoricien contre-révolutionnaire, seule la monarchie fondée sur l'autorité incontestable du droit divin est à même d'assurer le bonheur individuel et la cohésion de la société, par essence inégalitaire. Il approfondit cette réflexion dans Du Pape, démontrant la nécessité de reconnaître la supériorité du pouvoir temporel du souverain pontife. Au-delà d'une apologie de l'ultramontanisme, cet essai appuie son argumentaire sur les débats théologiques et l'histoire, plus particulièrement celle de la France. Le propos est soutenu par un style puissant qui séduisit Sainte-Beuve aussi bien que Paul Valéry.

acheter ce livre


Collectif Mur par Mur : Pour un anarchisme révolutionnaire

 L'échappée - Avril 2021


Depuis ses premières formulations au xixe siècle, l’anarchisme a toujours désigné des idées et des pratiques hétérogènes, et parfois contradictoires : des organisations révolutionnaires clandestines aux syndicats les plus légalistes, en passant par les désertions individualistes et les écoles alternatives. Aujourd’hui, imprégné par l’idéologie postmoderne, il prend majoritairement la forme de revendications identitaires. La lutte contre toutes les dominations a remplacé la lutte de classe, la dénonciation de la norme s’est substituée à l’une des visées premières de l’anarchisme : la destruction du pouvoir. À l’inverse de cette tendance, ce livre défend un anarchisme révolutionnaire qui vise la destruction de l’État et du Capital. Il ne s’agit pas de répéter les vieux poncifs naturalistes et progressistes du xixe siècle, ni de rechercher une pureté idéologique, mais de reprendre le fil de l’histoire de ce courant de pensée et de luttes en le mettant en prise avec notre époque. Et ce, en vue de tenter de répondre à ces questions fondamentales : Qu’est-ce que le pouvoir et l’exploitation ? Qu’est-ce qui y résiste ? Comment passer de la résistance à la révolution ? Que faut-il détruire et dans quel but ? Que pourrait être une société anarchiste, libérée du travail et de l’économie ?

acheter ce livre


jeudi 15 avril 2021

Nicolas Malebranche : Méditations chrétiennes et métaphysiques

 Classiques Garnier - Avril 2021


Les Méditations chrétiennes et métaphysiques, publiées pour la première fois en 1683, se proposent d'approfondir à nouveaux frais les enjeux théoriques de la Recherche de la vérité et des Conversations chrétiennes. Leur stratégie consiste à faire parler Dieu lui-même, qui enseigne et éclaire tous les esprits. La raison finie s'y interroge sur la source de son savoir et de son bonheur, pour découvrir un Autre qui la dépasse et qui la fonde. Cet Autre, c'est la raison infinie et universelle, à la fois extérieure et intérieure à l'esprit : elle se révèle enfin comme le Verbe éternel qui est à la fois la vérité et l'ordre, la clé de voûte épistémologique et morale de l'existence individuelle.

Pierre-François Moreau est professeur d'histoire de la philosophie à l'ENS de Lyon. Ancien directeur de l'IHPC (UMR CNRS 5037), il dirige la nouvelle édition des oeuvres complètes de Spinoza. Il est responsable de la série « Textes de philosophie » et est l'auteur de Problèmes du spinozisme et Leibniz et Spinoza. Depuis 2014, il dirige La Lettre clandestine.

acheter ce livre



Fausta Garavini : Montaigne. Politique, religion, culture

 Classiques Garnier - Avril 2021


Ce volume réunit des études consacrées essentiellement au voyage de Montaigne dont est mis en lumière le but inavoué de rechercher une solution aux controverses religieuses qui agitent l'Europe. Est soulignée l'importance de son séjour à Bâle, où il contacte Theodor Zwinger dont il a utilisé le Theatrum vitæ humanæ pour ses Essais. Dans le cadre d'une analyse de la religion de Montaigne, on montre l'utilisation qu'il a pu faire du Catechismo de Bernardino Ochino (l'un des hérétiques italiens qui avaient trouvé refuge précisément à Bâle) dans son chapitre Des prières. Le parcours de Montaigne est enfin étudié à partir de ses lectures (notamment le Theatrum) et de l'usage qu'il en fait, jusqu'à l'écriture de la subjectivité telle qu'il la pratique dans les Essais.

Fausta Garavini est l'auteur de la traduction italienne intégrale des Essais de Montaigne revue pour l'édition bilingue en collaboration avec André Tournon ; de l'édition du Journal de voyage et de deux ouvrages sur Montaigne : Monstres et chimères. Montaigne, le texte et le fantasme et Itinéraires à Montaigne. Jeux de texte. Elle est coéditrice du volume Carrefour Montaigne.

acheter ce livre


Grégory Solari : Le Cogito newmanien. Suivi de : "Preuve du théisme" de John Henry Newman

 Hermann - Avril 2021


Quelques mots. C’est peut-être à cet indice que se reconnaît le philosophe authentique. À l’économie des termes par lesquels se dit l’essentiel de l’intuition dont vit l’esprit. Des mots inséparables de la conscience de soi, et grâce auxquels nous pouvons dire avec Descartes : « je pense, donc je suis », ou bien avec John Henry Newman (1801-1890), se découvrant pleinement fidèle à l’intention du geste cartésien dans son Journal philosophique : « je sens, donc je suis » – « sentio, ergo sum ». Le « cogito newmanien » tient dans ces quelques mots. Mais ces mots sont ceux de Descartes, vers lequel il se tourne à un moment décisif de son acheminement vers la maturation de sa propre pensée. Ce livre instruit le dossier de cette rencontre à partir d’une confrontation directe et structurelle de leurs doctrines respectives, notamment en donnant accès à la première traduction française des Fragments de 1859 du Journal philosophique. Tout se passe comme si Newman, dans sa lecture du cogito, reprenait en une conceptualisation à peine différente la thèse cartésienne fondamentale des Méditations II et III. Le cogito se présente non comme une déduction, mais comme une auto-affection attestant en même temps l’existence de l’ego et celle de Dieu.

Grégory Solari est docteur en philosophie. Il collabore à l’axe de recherches philosophie et théologie de l’Institut catholique de Paris. Spécialiste de la philosophie de John Henry Newman, il a notamment publié Le Temps découvert, développement et durée chez Newman Bergson (2014).

acheter ce livre


Henry David Thoreau : Un monde plus large

 Le Passeur - Avril 2021


Le présent volume regroupe la totalité des essais écrits durant toute sa vie par Henry David Thoreau (1817-1862), l'auteur de Walden et de La Désobéissance civile.
Au total, près de quarante textes, dont dix sont traduits et présentés pour la première en français. Du premier rédigé à vingt ans jusqu'au dernier, révisé sur son lit de mort, toutes les thématiques chères à Thoreau s'y retrouvent. Leur ordonnancement chronologique permet de suivre le fil de sa pensée, son évolution, ses bifurcations, et ses engagements. À côté de ses essais célébrant différents aspects de cette Nature qu'il n'a cessé d'arpenter, on trouve des textes qui sont de véritables bréviaires de sa philosophie vécue sans concession, et des brûlots politiques qui, bien qu'inscrits dans un contexte historique particulier, n'en continuent pas moins de résonner jusqu'à nous. Car c'est le propre de Thoreau de transcender ce qu'il vit à un instant pour lui donner une dimension plus ample qui trouve des échos avec nos propres interrogations. Ce que dénonce ou célèbre Thoreau nous parle plus que jamais : le temps pour soi, la simplicité volontaire, l'attention à la nature, l'hégémonie de la valeur travail, la soumission à l'argent, la désobéissance civile, le recours à la violence pour une cause que l'on croit juste...
À côté des deux seuls livres qu'il a publiés de son vivant et de son immense journal, ces essais constituent l'autre chef-d'œuvre de Henry David Thoreau, son indispensable complément, son précieux prolongement, qui fait de son auteur notre contemporain.

acheter ce livre


Alexandre Lacroix : Comment ne pas être esclave du système ?

 Allary - Avril 2021


Nous sommes de plus en plus nombreux à en rêver: échapper au système, à cette maximisation du profit, partout, tout le temps, qui ravage nos sociétés et la planète. Mais rompre avec le mode de vie dominant exige des sacrifices que peu d'entre nous sont prêts à consentir. Entre la pleine adhésion et la fuite, un chemin existe-t-il ?
Oui, répond Alexandre Lacroix, qui plonge aux racines de notre malaise en dévoilant la logique de notre modernité connectée, ce monde où l'auto-entrepreneuriat, le télétravail et les vérités alterna- tives déclinées sur les réseaux sociaux effacent les frontières entre sphère publique et sphère privée, temps de travail et temps de loisir, exploiteur et exploité, vrai et faux.
Mettre à nu cette mécanique donne à chacun de nouveaux repères et nous permet d'introduire du jeu. En s'affranchissant de l'utilitarisme dominant, en se donnant un idéal non négociable qui guidera notre action, il est possible de reprendre en main les rênes de nos existences.

Alexandre Lacroix est philosophe et romancier, directeur de la rédaction de Philosophie magazine et cofondateur de l'école d'écriture Les Mots.

acheter ce livre

Paul Ricoeur : La Religion pour penser - Écrits et conférences 5

 Seuil - Avril 2021


Pour Paul Ricœur, l'autonomie philosophique n'est possible qu'à partir d'une " reprise " de ce qui n'est pas philosophie. Non philosophique par excellence, la religion a ainsi constitué pour lui un foyer de langages et de convictions qui lui a donné à penser pendant près d'un demi-siècle. De 1953 à 2003, les douze écrits et conférences présentés et annotés dans ce volume attestent la cohérence, la richesse et la variété de son approche laïque et philosophique de la religion. Du problème du mal à celui de la nature poétique du langage religieux en passant par l'évaluation de la justesse – ou non - des critiques (freudienne, marxienne...) de la religion, du rapport entre expérience et langage dans le discours religieux à des études spécifiques d'herméneutique biblique en passant par des réflexions sur le sacrifice, la dette et le don, Ricœur s'appuie sur la religion pour penser, tout en ne cessant de penser la religion pour elle-même.

Paul Ricœur (1913-2005) est l'un des plus grands philosophes du XXe siècle, auteur d'une œuvre immense, dans la tradition phénoménologique et herméneutique. Dans la série " Écrits et conférences ", aux Éditions du Seuil, ont paru Autour de la psychanalyse (2008), Herméneutique (2010), Anthropologie philosophique (2013) et Politique, économie et société (2019).

acheter ce livre