mercredi 21 février 2018

Chris Younès et Céline Bodart : Au tournant de l'expérience. Interroger ce qui se construit, partager ce qui nous arrive

Hermann - Février 2018


Bien sûr, l’expérience n’est pas une ligne droite ; elle est toujours et déjà constituée de tournants, de tourments et de retournements. Mais d’où vient cette intuition que ce tournant, aujourd’hui et maintenant, mérite de s’y arrêter pour le penser ?
Au croisement de l’architecture et de la philosophie, nous avons invité des auteurs à rendre compte de la diversité des trajectoires de pensée et des actions, multipliant ainsi les prises et reprises pour interroger ce qui se construit et partager ce qui nous arrive.

acheter ce livre

Gaspard Koenig : Voyages d'un philosophe aux pays des libertés

L'Observatoire - Février 2018


« Et toutes ces belles idées sur la liberté, elles sont appliquées quelque part ?
Ensemble, non. Mais par petits bouts, oui. Enfin, je crois.
Hé bien, tu n'as qu à aller voir. »

C'est ainsi que je fus arraché à la torpeur de ma bibliothèque. Depuis lors, je voyage à travers le monde avec une ambition simple : étudier les thèmes de philosophie politique qui me sont chers là où ils sont mis en oeuvre. Faire apparaître derrière les concepts des histoires, des visages.

Pour comprendre la tolérance religieuse, j'ai parcouru le Kerala, en Inde, où les grands monothéismes coexistent depuis la nuit des temps. Pour me faire une opinion sur le libre-échange, j'ai suivi dans son quotidien le directeur de l'Organisation mondiale du commerce. Pour tester la libéralisation des drogues, j'ai côtoyé les entrepreneurs de la marijuana au Colorado. Pour mieux saisir les enjeux du revenu universel, j'ai enquêté dans les villages brésiliens où il est expérimenté. Pour apprécier la réalité du microcrédit, j'ai sillonné les bidonvilles de Lima. Et pour m'assurer des vertus de la liberté, j'ai rencontré ceux qui en sont privés, dans les « prisons ouvertes » finlandaises.

Chemin faisant, j'ai perdu certains préjugés, découvert de nouvelles idées, croisé des auteurs insoupçonnés. Et j'ai acquis une conviction : les problèmes posés par la liberté se résolvent par... davantage de liberté.

Gaspard Koenig, 35 ans, enseigne la philosophie à Sciences Po Paris. Il est l'auteur d'une dizaine de romans et d'essais.

acheter ce livre

Gilbert Simondon : La résolution des problèmes

PUF - Février 2018


Qu'est-ce qu'un problème ? Qu'est-ce qu'une solution ? Toute innovation est-elle vraiment inventive ?
« Un problème existe dès qu'une conduite finalisée rencontre un obstacle à sa réalisation. » : c'est dire si les problèmes ne sont pas seulement d'ordre cognitif. Il y a conduite intelligente « partout où peut être mise en oeuvre une activité d'intégration, et particulièrement dans la perception ». L'étude des relations de l'homme aux objets (de l'infiniment petit au cosmos) fait apparaître le rôle régulateur de l'affectivité dans les conduites finalisées. La perception, en elle-même, est résolution de problèmes pour le vivant dans son milieu, dans la mesure où l'objet quelconque est tendanciellement perçu comme organisme.
Mais quand y a-t-il résolution de problème amenant un vrai progrès, sur le plan de la culture, dans les réalisations objectives de la culture ? C'est en examinant les conditions de possibilité de l'intelligence inventive que celle-ci peut être clairement distinguée de la pensée dite créative. À défaut d'une telle distinction, et même s'il faut admettre que, pour inventer, les recettes n'existent pas, on risque fort de ne pouvoir reconnaître les signes d'un vrai progrès, jusque dans la pensée philosophique elle-même, qui possède « un statut majeur de pensée inventive réelle ».

Gilbert Simondon (1924-1989), normalien et agrégé de philosophie, fut professeur à l'université de Poitiers puis à la Sorbonne et à Paris V. Depuis 2013, les Puf ont publié plusieurs de ses textes : Cours sur la perception (1964-1965), Sur la technique, Imagination et invention (1965-1966), Sur la psychologie, Communication et information et Sur la philosophie.

acheter ce livre

mardi 20 février 2018

Denis Vernant : Questions de Logique et de Philosophie

Mimesis - Février 2018


Cet ouvrage traite des questions philosophiques traditionnelles, mais abordées grâce aux outils analytiques fournis par la logique standard, les systèmes déductifs alternatifs et la dialogique formelle. Son retracées les grandes étapes de l'évolution des logiques contemporaines, caractérisant la vérité comme véridicité.

acheter ce livre

Charlotte Casiraghi et Robert Maggiori : Archipel des passions

Seuil - Février 2018


Une élève, un professeur, une rencontre, une infinité de discussions. Et l'idée est venue à Charlotte Casiraghi et Robert Maggiori de mettre par écrit ce qui germait de leurs dialogues, lesquels allaient souvent tous azimuts mais revenaient toujours à la question du sensible, de ce qui nous affecte, des frontières ou de l'absence de frontière entre les émotions, de leur logique, de leur confusion parfois. Il leur est alors apparu que tous nos état d'âme formaient un ensemble d'îlots solidaires, reliés par le courant magnétique du désir, qui tisse entre eux d'invisibles chaînes. C'est cet archipel qu'ils ont entrepris de dessiner.
Le livre, qui se lit comme un petit traité des passions, est composé d'une quarantaine d' " entrées " (Amour, Cruauté, Patience, Modestie, Dégoût, Adoration, Admiration, Arrogance, Pitié, Fraternité, Douceur, Ennui,Tristesse, Jalousie, etc.), ancrées dans le savoir philosophique, accompagnées d'orientations de lecture finement choisies, et rédigées dans un style simple et clair.

Charlotte Casiraghi, licenciée en philosophie, est présidente des Rencontres philosophiques de Monaco.
Robert Maggiori est philosophe et critique littéraire à Libération.

acheter ce livre

Archives de Philosophie 2018/1 (Tome 81) : L’idée de philosophie à l’âge classique

Centre Sèvres - Février 2018


Page 5 à 6 : La rédaction - Editorial | Page 7 à 14 : Philippe Danino - L’idée de philosophie à l’âge classique | Page 15 à 47 : Éric Marquer - Bacon et l’« âge d’or » de la philosophie anglaise | Page 49 à 67 : Édouard Mehl - Descartes ou la philosophie des (re)commencements | Page 69 à 81 : Hélène Bouchilloux - Pascal et le principe de raison christique | Page 83 à 97 : Philippe Danino - Spinoza : la philosophie par la rencontre | Page 99 à 113 : Philippe Hamou - Locke : « Aimer la vérité pour elle-même » | Page 115 à 141 : Paul Rateau - La philosophie et l’idée d’encyclopédie universelle des connaissances selon Leibniz | Page 143 à 166 : Pierre Thibaud - Vers une philosophie de la limite | Page 171 à 223 : - Bulletin cartésien XLVII.

acheter ce livre

Delphine Antoine-Mahut et Samuel Lézé (dir.) : Les classiques à l'épreuve. Actualité de l'histoire de la philosophie

Editions des archives contemporaines - Février 2018


Au coeur de la pensée philosophique, une tension essentielle: des textes écrits dans une conjoncture donnée et incarnés dans des hommes singuliers conquièrent progressivement une forme d'intemporalité. Ils deviennent «classiques». L'objectif de ce volume collectif, réunissant une vingtaine d'études de cas, est de soumettre ces classiques à une double épreuve. D'une part, l'étude des réceptions et médiations intellectuelles montre que le travail de l'historien de la philosophie ne se résume pas à celui d'un antiquaire. D'autre part, la mise au jour des mécanismes d'activations et d'actualisations intellectuelles des classiques atteste de ce que la pensée philosophique ne saurait se réduire à un inventaire d'arguments décontextualisés. Il s'agit, en somme, de proposer une approche anthropologique de la pensée philosophique.

acheter ce livre

lundi 19 février 2018

Jürgen Habermas : Parcours 1. Sociologie et théorie du langage. Pensée postmétaphysique. / Parcours 2 (1990-2017). Théorie de la rationalité. Théorie du langage

Gallimard - Février 2018 - Collection : NRF Essais

    

Parcours, c'est en deux volumes une trentaine de textes de Jürgen Habermas, inédits pour la plupart, devenus introuvables en langue française pour les autres. Ils balisent l'évolution d'un des derniers philosophes contemporains de stature mondiale.

Le premier volume permet de comprendre comment Habermas, ancré dans la théorie critique de l'École de Francfort, justifie, dans le prolongement de sa Théorie de l'agir communicationnel, la nécessité de passer d'une théorie de la conscience à une théorie du langage. À l'heure de la philosophie postmétaphysique, cette ouverture au langage fait de l'activité communicationnelle le fondement de la société : elle est ce qui permet la compréhension intersubjective, seule à même de définir pour le monde vécu les normes sociales, les valeurs éthiques et les procédures de la politique délibérative.

Le tome deuxième élargit encore cette réflexion au thème des conditions de possibilité de la souveraineté populaire, à l'heure de la constitution de l'Europe, mais aussi de la revitalisation politique de la religion.

Le lecteur dispose avec cet ouvrage des clefs nécessaires à la compréhension d'une pensée essentielle de notre siècle.

acheter ce livre

Philippe Bouchereau : La Grande Coupure. Essai de philosophie testimoniale

Classiques Garnier - Collection / Revue: Littérature, histoire, politique, n° 34


L’ouvrage questionne la pensée des témoins victimes de la désappartenance génocidaire et démontre, en des considérations intranquilles sur le droit, l’histoire, la philosophie, la littérature, que leur témoignage révèle la coupure anthropologique fondamentale advenue dans l’histoire de l’humanité.

"L’image de la « grande Coupure », dont l’auteur a voulu faire son titre, est une image poétique transformée en concept heuristique. Elle est empruntée à un témoin des camps nazis très particulier, Zalmen Gradowski : un des auteurs des « Rouleaux d’Auschwitz », un des membres des Sonderkommando affectés à Birkenau au gazage et à l’extermination des leurs, qui parvinrent à écrire et enfouir un témoignage. Au cœur de l’enfer témoigne de l’intérieur du système d’extermination, dans une écriture poétique inouïe. Cette dimension d’inouï est saisie par le philosophe dans le registre de l’écriture autant que de l’histoire. Autant, mais aussi en même temps, et cet effort devient d’une précision elle-même inouïe dans la dernière partie du livre, qui travaille à cerner le rapport entre le processus d’« étrangérisation » génocidaire et celui d’« étrangéisation » littéraire." (Catherine Coquio, Extrait de la préface)

acheter ce livre

Esther Rogan : La Stásis dans la politique d’Aristote. La cité sous tension

Classiques Garnier - Revue: Les Anciens et les Modernes - Études de philosophie, n° 30


Notion complexe et problématique, la stásis renvoie tout autant à la discorde, à la guerre civile, qu’à la division. En analysant les usages qu’en fait Aristote, ce travail met en lumière le lien essentiel de la stásiset du politique humain qui advient dans la philosophie pratique du Stagirite.

PREMIÈRE PARTIE : LA STÁSIS, RÉALITÉ COMPLEXE ET PROTÉIFORME
DEUXIÈME PARTIE : LA STÁSIS CONSTITUTIVE DU POLITIQUE HUMAIN
TROISIÈME PARTIE : LES EXCELLENCES PLURIELLES DE LA CITÉ

acheter ce livre

dimanche 18 février 2018

Eric Puisais : Dom Deschamps. L'autre face des Lumières

L'Harmattan - Février 2018


Ce livre cherche d'abord à saisir la pensée de Dom Deschamps dans son contexte historique et dans ses rapports, parfois complexes, à ses contemporains les plus illustres (Diderot, Voltaire, Rousseau, etc.) puis à présenter quelques-uns des éléments clés du système lui-même avant de questionner le destin de l'oeuvre. Dom Deschamps nous invite à un voyage inédit dans la pensée des Lumières françaises. Il nous permet d'orienter notre regard sur cette face cachée et de découvrir une métaphysique matérialiste inédite dans l'histoire de la philosophie.

Eric Puisais est docteur en philosophie et diplômé en sciences politiques. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur Hegel et sa réception en France et a publié de nombreux articles sur la pensée de Dom Deschamps et la pensée des Lumières.

acheter ce livre

Laura Mulvey : Au-delà du plaisir visuel. Féminisme, énigmes, cinéphilie

Mimesis - Novembre 2017


En 1975, Laura Mulvey publie Plaisir visuel et cinéma narratif, texte polémique qui met en lumière la manière dont la forme filmique serait structurée par l’inconscient de la société patriarcale. C’est l’essai fondateur des études féministes sur le cinéma. Rédigés entre 1975 et 2011, les textes choisis dans ce volume sont marqués par la redécouverte féministe de la psychanalyse et les transformations induites par le développement des technologies numériques. Qu’elle s’attache à des genres ou à des auteurs incontournables (le western, le mélodrame, Ophüls, Hitchcock, Godard), qu’elle incarne l’avènement d’un « spectateur pensif », qu’elle analyse les paradoxes de l’esthétique hollywoodienne ou la compilation de films de propagande coloniale, Laura Mulvey fait preuve d’une cinéphilie active et engagée.

Laura Mulvey est professeure à l’Université Birkbeck à Londres. Elle est l’auteure de Visual and Other Pleasures(1989), Citizen Kane (1992), Fetishism and Curiosity (1996) et Death 24xa Second. Stillness and the Moving Image (2006). Elle a réalisé six films avec Peter Wollen, parmi lesquels Riddles of the Sphinx (1977) et Frida Kahlo and Tina Modotti (1984). Avec l’artiste et cinéaste Mark Lewis, elle a tourné Disgraced Monuments (1994) et 23 August 2008 (2013).

acheter ce livre