lundi 26 janvier 2009

Darwin contre Darwin - Comment lire L'Origine des espèces ?

Thierry Hoquet



Paru le : 22/01/2009
Editeur : Seuil
Collection : l'ordre philosophique
Prix : 23 €

Dans son célèbre ouvrage, l'Origine des espèces, Darwin ne s'est pas uniquement préoccupé d'établir la sélection naturelle : il y mène également une réflexion sur les variations, les causes qui les produisent et les lois par lesquelles elles sont transmises ou non à la descendance.
Cette tension entre variation et sélection, qui traverse l'ouvrage dès 1859, influença la réception de L'Origine. Elle autorisa en effet plusieurs manières d'être darwinien ou antidarwinien, au point de susciter des revendications paradoxales : certains crurent que l'important était la recherche des lois de la variation, et qu'ils pouvaient se proclamer darwiniens tout en rejetant la sélection naturelle si centrale dans le darwinisme.
Les querelles de traduction et les ambiguïtés nées des modifications apportées par Darwin lui-même aux éditions successives de son œuvre aggravèrent encore les tensions. Au fil de l'analyse, on constate que darwiniens et non-darwiniens composent une palette fort nuancée et qu'ils finissent par se rejoindre dans une commune posture : pour défendre leurs positions, tous jouent Darwin contre Darwin.

1 commentaire:

GisGuru a dit…

Cet ouvrage m'a l'air intéressant. La question est de savoir comment l'auteur se positionne : donne-t-il réellement une chance à ceux qui ont exprimé ou continuent à exprimer une vision non darwinienne ?
Dans ce bref résumé, on a déjà l'impression que non : "certains crurent" n'est pas très encourageant, on devine déjà qu'ils crurent mal. Aussi, dès le début du résumé, on a les darwiniens contre les "anti-darwiniens". Vers la fin, on revient il est vrai aux "non-darwiniens" qui me paraît plus neutre...
La conclusion de ce petit résumé laisse voir que l'auteur conclura en disant que Darwin et sa théorie sont bien le centre du débat, et qu'on ne peut donc être que POUR ou CONTRE;
Pour ma part, je le lirai donc si j'en ai l'occasion, mais j'ai toujours peur d'un débat qui est posé en de tels termes d'adhésion : la théorie de la sélection naturelle a été posée en tant que théorie scientifique; un bon scientifique ne doit en conséquence être ni "pour" ni "contre", il doit juste à tout moment chercher ce qui parait bon, et ce qui parait mauvais, pas seulement dans une des deux directions ...